dimanche 17 décembre 2017

C'est Noel !

C'est Noel !!!!!!! En tout cas, cette chronique de La musique adoucit les moeurs ressemble fort à un cadeau pour les auteurs que nous sommes !
Merci infiniment Stéphanie !!!!


En voici un extrait :

J’adore être surprise par des ouvrages. Je connais Marie-Hélène grâce à son livre L’élève au cœur de sa réussite, et je vous en disais que ce n’est pas un autre manuel condescendant comme on peut en trouver tant sur le marché. C’est une petite autobiographie d’une enseignante géniale qui propose plein d’idées modernes avec bienveillance et psychologie pour faire progresser ses élèves. Et qu’est ce que ça fait du bien ! Du coup je m’attendais à de la bienveillance, de la douceur, peut être des nouvelles feel-good ? Ha ! La bonne blague ! Plus d’une fois à la fin d’une nouvelle, je me retrouvais les yeux écarquillés à réfléchir à ce que je venais de lire. Parfois, j’étais prête à tomber a la renverse. Je ne m’attendais pas du tout à ces fins pour le moins… surprenantes. Je ne vous en dirais pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise, mais c’est vraiment drôle d’être prise de court à ce point.

Ce qui est assez incroyable, c’est que la musique est la thématique principale qui lie toute les nouvelles entre elles, mais il y a de nombreuses thématiques abordées ! L’addiction, l’infidélité, la croyance… je ne vais pas tous vous les faire mais ça a un côté très spirituel. Si on y ajoute les différentes chansons qui sont associées à chaque début de nouvelle, c’est encore plus mystique ! J’aimais beaucoup cela, j’écoutais à chaque fois le morceau associé au texte et cela lui donnait un quelque chose en plus. C’était intéressant, cela permettais un peu de voir à quel rythme, à quelle dynamique les auteur.e.s associent leur écrit. Alors que parfois j’aurai commencé lentement dans ma tête, une musique très rythmée commençait et du coup le texte suivait, par exemple. C’est un procédé que je trouve chouette parce qu’il diversifie vraiment la lecture. Je connaissais quelques morceaux, les classiques en fait du à mon apprentissage à la médiathèque Olympe de Gouges de Strasbourg dans la section musique, mais j’en ai aussi découvert d’autre comme par exemple le dernier morceau issu de la culture arabe et que j’ai beaucoup apprécié durant la lecture !

Il y a comme un air de nostalgie dans les différentes nouvelles, notamment celle qui nous parle de l’âge, du vieillissement mais qui ne nous empêche pas de prendre en considération le monde qui nous entoure. Si je devais choisir ma nouvelle préférée du recueil, ce serait La passion selon Mathieu. Je crois que c’est le basculement en une ligne, puis la fin brutale qui me fait dire ça, parce qu’elle me faisait vraiment froid dans le dos. Et en même temps, j’ai éclaté de rire. Bref, ce mélange d’émotions, j’ai adoré !

En voici un ouvrage surprenant, sombre et drôle à la froid, qui suscite de nombreuses émotions contradictoires. J’ai passé un excellent moment de lecture, quoi que court, mais chouette !