vendredi 18 mai 2018

Chronique : La Madone écarlate suivie de La question de Tim Willocks de Clovis Tessier


Description de l'éditeur

LA MADONE ÉCARLATE
Un matin d’été, à Lisbonne.
Gilles, l’authentique routard, et Mariana, la fausse rebelle, vont se rencontrer à la suite d’un enchaînement de faits d’apparence anodine. Pour elle comme pour lui, ceux-ci vont se révéler terriblement décisifs…

LA QUESTION DE TIM WILLOCKS
Que font les gens derrière leur écran quand ils surfent sur Internet ?
Beaucoup travaillent, d’autres s’amusent, certains traquent les âmes innocentes. Il y a aussi ceux qui rêvassent, qui s’informent, qui consomment. Une multitude. Ça tombe bien, Internet a la vastitude de la planète.
Elle, ce qu’elle cherche, c’est un ou deux polars à bouquiner. Arrivée sur l'une des pages de son site favori, la question d'un auteur de polars l'interpelle et la conduit à monologuer le temps d’une après-midi.
Heureux que personne ne l'entende...

Chronique de La Madone écarlate

Le titre de ce court roman m'a immédiatement fait penser à La lettre écarlate, l'un de mes romans préférés de Nathaniel Hawthorne, que mes élèves étudient, en outre ! Et ce parallèle entre les deux intrigues a orienté ma lecture.
La Madone écarlate revisite les thématiques du péché, de la femme objet de fantasmes, des interdits, de la faute et des transgressions, de façon très moderne.
Gilles, enfant unique, non désiré, comme Pearl, l'héroïne de La Lettre Ecarlate, ne résout pas, en revanche, ses problèmes, à l'inverse de Pearl.
Un roman noir, très noir, qui tient plus du roman psychologique. Les personnages très fouillés ont une destinée à laquelle ils ne peuvent échapper, malgré leurs efforts ou ceux de leur entourage.
Une bien belle histoire où le sordide le plus absolu se mêle au sublime (par exemple dans la relation très forte que Gilles noue avec Jim et qui aurait pu le sauver), dans laquelle la Madone n'a de Madone que le nom, et le héros tient davantage de l'anti-héros !
A lire, assurément !

Chronique de La question de Tim Willocks ainsi qu'une interview exclusive de Marguerite Rothe, alias Clovis Tessier : à lire ici.

Merci beaucoup Marguerite pour ce formidable SP !