jeudi 1 février 2018

Donner envie...

Sarah Sauquet a de nombreux talents : enseignante de lettres modernes, conférencière, auteure et co-créatrice d’applications littéraires !

Très tôt elle a été confrontée à la démotivation de ses élèves pour la lecture.

Comment faire en sorte que les élèves lisent les classiques et les apprécient ?

Cette jeune femme brillante a eu l’idée de recourir aux nouvelles technologies pour rendre la littérature accessible aux jeunes. Et elle a réussi !

Il n’y a qu’à visionner son TEDx Talk ou lire cette sélection d’articles qui lui sont consacrés pour comprendre la passion qui l’anime !



…ou de revoir cet extrait du JT.

Mais donnons-lui plutôt la parole !

Quel est ton souvenir de lecture le plus marquant ?

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours lu et la littérature est le grand amour de ma vie. Très jeune, j’y ai vu une extraordinaire ouverture sur le monde, un moyen de répondre aux questions qui me taraudaient, j’y ai appris énormément et lui dois beaucoup. J’ai également eu des instituteurs extraordinaires qui m’ont donné envie de me plonger aussi bien dans Les Misérables, que La Gloire de mon père, ou Le Comte de Monte-Cristo. Après cela, les classiques, et les livres, ne m’ont plus jamais quittée.

Quels sont tes auteurs préférés ?

Il m’est très difficile de répondre à cette question, d’autant que j’ai mes périodes. J’aime la sensibilité de Marcel Proust, Léon Tolstoï et Stefan Zweig, le lyrisme d’Albert Cohen, mais j’aime aussi les raconteurs d’histoire comme Victor Hugo ou Alexandre Dumas. Je voue, enfin, une véritable passion à la littérature anglo-saxonne. J’aime aussi bien Margaret Mitchell que les sœurs Brontë, Louisa May Alcott qu’Edith Warton ou Jane Austen. Les Américains n’ont, à mon sens, pas leur pareil pour narrer la poésie des grands espaces, et la citadine que je suis adore se plonger dans Les Raisins de la colère, ou les romans de Jack London. J’aime aussi les auteurs qui exaltent le mythe du vieux Sud, comme Tennessee Williams. D’ailleurs je rêverais de faire un road-trip littéraire des Etats-Unis !

-- Tu m’emmènes ?

Ton livre de chevet ?

Il y en a plusieurs. Je pense au Comte de Monte-Cristo, à Jane Eyre, aux Misérables ou à Autant en emporte le vent. En littérature contemporaine, Elle s’appelait Sarah de Tatiana de Rosnay occupe une place résolument à part dans ma bibliothèque. C’est un livre qui résonne en moi de façon très profonde, bien plus que de très nombreux classiques.

Quand as-tu eu envie d'innover, de faire connaître la littérature autrement ? Pourquoi ?

C’est un parcours somme toute assez linéaire qui m’a conduite, paradoxalement mais de façon très naturelle, à diversifier mes activités et à vouloir faire connaître la littérature autrement. Après deux années en classes préparatoires littéraires, une maîtrise de lettres à la Sorbonne et l’obtention du CAFEP, je suis devenue professeur de lettres dans un lycée parisien, où j’enseigne depuis dix ans.
Littéralement passionnée de littérature, j’ai très vite interrogé ma pratique professionnelle et tenté de réfléchir à une façon différente, originale, de présenter la littérature classique. En 2012, ma mère, ingénieure et créatrice d’applications mobiles, et première spectatrice de mes interrogations, m’a proposé d’unir nos compétences afin de créer une application de littérature classique, Un texte Un jour. Ce qui n’était à l’origine qu’un petit « test », pour voir, est devenu une formidable aventure au succès inattendu. Devant l’engouement immédiat suscité par Un texte Un jour, ma mère et moi avons créé depuis quatre autres applications (Un Poème Un Jour, A text A day, Un Texte Un Eros et Un Mot Un Jour) entre 2012 et 2014. Moi qui savais à peine envoyer une pièce jointe en 2011, j’ai appris sur le tas à utiliser les réseaux sociaux, j’ai eu la chance de faire de nombreuses conférences (notamment une conférence Tedx « L’innovation numérique au service des classiques »), et suis enfin devenue blogueuse.


Peux-tu nous en dire plus sur tes applications ?

Un texte Un jour, Un Poème Un Jour, A text A day et Un Texte Un Eros fonctionnent selon un principe simple : proposer, chaque jour, un texte de la littérature française classique d’une quinzaine de lignes. Ce texte, toujours libre de droit, est commenté, introduit, accompagné d’une biographie de l’auteur, et de jeux littéraires pour pouvoir tester ses connaissances. Le but ? Proposer un accès à la fois ludique, moderne et exigeant à la littérature classique, un peu trop délaissée à mon goût…
Chacune a ses spécificités : Un texte Un jour est consacrée à la littérature française classique et brasse plusieurs genres, Un Poème Un Jour est consacrée à la poésie française, Un Texte Un Eros à la littérature amoureuse et érotique française, A text A day est une application intégralement en anglais, consacrée à la littérature anglo-saxonne classique. Elle a été réalisée en partenariat avec un professeur d’anglais, Nicolas Gosnet. L’application Un Mot Un Jour, quant à elle, est une toute nouvelle appli, un jeu de vocabulaire autour de citations littéraires.
Toutes ces applis sont régulièrement médiatisées, tant pour leur dimension culturelle que scolaire puisqu’elles sont idéales pour des lycéens ou des étudiants en littérature.


J'aimerais en savoir plus sur Bérénice : sa genèse, ce que ce livre représente pour toi, en bref, son histoire !

La première fois que Bérénice vit Aurélien, elle le trouva franchement con est un livre avec une histoire bien particulière, que j’ai commencé à écrire alors que j’étais enceinte, et contrainte de rester allongée ! Souhaitant poursuivre ma réflexion sur la littérature classique sous une autre forme, j’ai réfléchi à un ouvrage hybride, qui expliquerait comment les classiques de la littérature nous aident à mieux vivre. J’ai d’abord pensé à un ouvrage généraliste, qui aborderait plusieurs thèmes (les relations familiales, le monde du travail, etc.) avant de réaliser, sans surprise, que le thème de l’amour était celui sur lequel j’avais le plus de matière littéraire, et le plus à dire.
J’ai donc tenté de montrer comment les classiques de la littérature amoureuse ne font qu’explorer des thématiques universelles et intemporelles : la séduction, le choix amoureux, la difficulté de surmonter une rupture, etc., le tout de façon à la fois légère et humoristique mais en conservant un réel esprit de sérieux.
J’ai eu la chance de voir mon livre publié chez Eyrolles en janvier 2017. C’est mon premier livre, j’espère qu’il sera suivi de plusieurs autres, mais il aura toujours, nécessairement, une place et une résonance particulières pour moi.
A ceux qui s’interrogeraient sur le titre, c’est une référence implicite à l’incipit d’Aurélien, le roman d’Aragon (« La première fois qu’Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide »).


Je vous invite à écouter cette émission :



Pourrais-tu nous parler de ton prochain ouvrage et de tes projets à venir ?

Concernant mes projets à venir, ma mère et moi-même travaillons sur une nouvelle version de l’application Un texte Un jour, avec de nouveaux textes, de nouvelles fonctionnalités, et nous œuvrons à la diffusion d’Un Mot Un Jour qui est toute récente.
(image Un mot un jour)

Enfin, je suis effectivement en train d’écrire un nouvel ouvrage. C’est un projet ambitieux, dont je rêve depuis des années, et toujours lié à la littérature classique… Il devrait sortir courant 2019 mais il m’est impossible d’en dire plus pour l’instant !

Un grand merci Sarah pour cette passionnante interview !


Pour aller plus loin je vous invite à découvrir d'autres projets littéraires et à échanger avec Sarah et moi lundi 5 février dès 19h en ligne pour un webinaire gratuit :
toutes les informations pour s'inscrire sont ici !