vendredi 8 décembre 2017

Les Anglo-Saxons pour les nulles - Chronique



Présentation de l'éditeur
Un guide de séduction (à prendre au second degré) ou un one woman show à sketches par étude de cas, où toute ressemblance avec une personne vivante ou décédée ne serait que fortuite et involontaire.
Quelques portraits brossés pour démystifier les clichés et prouver que les Anglo-Saxons sont avant tout des gens étonnants dont les Françaises ont beaucoup à apprendre en acceptant de se remettre en question pour les séduire au-delà des a priori et des quant-à-soi.

L’auteur : Mélanie Blitz
Mélanie Blitz est une page blanche que l'on peut habiller comme on veut : cela peut être vous, moi, sa particularité est qu'elle "kiffe" les Anglais au-delà de la normale et ce qu'on aime bien vous "châtie" bien.....

L’éditeur
Marie GALLICHER, née en 1962, est traductrice d'anglais en français, auteure, dessinatrice aux pastels et fusain (elle illustre ses couvertures et l'intérieur de ses livres), ainsi qu'actrice amateure.
Elle pratique l'équitation.


Ma chronique
Professeure d’anglais et de littérature américaine, passionnée par tout ce qui touche le monde anglo-saxon, je ne pouvais être insensible au titre de ce recueil de sketches! Lorsque Marie Gallacher m’a proposé ce SP, je n’ai pas pu refuser…
Et je ne l’ai pas regretté ! J’adore l’humour britannique, je suis une inconditionnelle des Monty Python et ces sketchs à l’humour mordant m’ont fait bien fait rire ! Evidemment tout est à prendre au second degré et Mélanie est bourrée d’a priori, de préjugés qu’elle partage allègrement avec nous, pour notre plus grand plaisir ! Elle est (on ne sait pourquoi et ça fait aussi partie de l’humour de ce recueil) obsédée par notre voisin, l’Anglais, et ne s’intéresse (étrangement) aux hommes de sa vie qu’en fonction de leur origine, voire origines et se moque de savoir s’ils sont tendres, cultivés, passionnés par quoi que ce soit et c’est l’une des raisons qui rendent le personnage principal si attachante.

Lien Amazon.

Un grand merci à Marie pour sa confiance et ce partage et à Mélanie (en anglais... forcément !)