mercredi 27 décembre 2017

Chronique : Maison d'artiste

Depuis quelques temps, le pitch de cette nouvelle m'intéressait mais je voulais me consacrer à ma lecture principale en cours : The lord of the rings :)
Et puis je l'ai relue hier ...
Judith Laverne traverse des moments difficiles dans de nombreux domaines de sa vie. Donc elle est amenée à fuir. Elle cherche la solution dans une Maison d'artiste dont le propriétaire est récemment décédé dans un accident de voiture. Sa fille, qu'il ramenait, a survécu, mais, handicapée, a préféré louer en l'état. Judith est séduite par la maison mais également victime de visions. La maison est-elle hantée par l'artiste lui-même dont elle n'avait jamais entendu parler et sur lequel elle s'est renseignée sur Internet dès son arrivée ? Et surtout pourquoi ces souvenirs obsédants ? Un suspense haletant où chaque fois que l'on approche d'une solution ou d'une preuve, tout vole en éclats... jusqu'à la dernière phrase. Toute ressemblance avec des lieux, des événements ou des personnes vivantes ou décédées ne pourrait être que fortuite ou involontaire.


Lien Amazon.


Je n'ai pas résisté !
Lecture dans la foulée (avant de me replonger dans Le Seigneur des Anneaux avec délice aussi !)

Cette nouvelle, très intrigante, de Marie-Jane Barthelemy, éditée par Marie-Christine Gallicher, nous plonge dans les pensées et la vie mouvementée de Judith, artiste non reconnue. La narration à la troisième personne avec point de vue interne nous permet de découvrir toutes les facettes de l’histoire de Judith à travers ses propres perceptions et souvenirs ou rêves car jusqu’à la toute fin, le suspense est maintenu et le lecteur ne sait pas, tout comme elle-même d’ailleurs, si elle est folle, si elle est amnésique… Cette nouvelle d’une cinquantaine de pages nous permet de réfléchir sur le sens de la vie, sur les relations humaines, sur les relations de couple (et les difficultés de femmes à sortir de cercles vicieux) et sur la folie et sa prise en charge. J’ai également beaucoup apprécié le style et les descriptions. je n'en dis pas plus pour ne pas trop dévoiler l'histoire !

Une lecture qui nous bouscule mais qui nous fait réfléchir : cela me convient très bien !

Un grand merci à Marie-Christine Gallicher pour ce SP fascinant et pour sa confiance !