dimanche 31 décembre 2017

Interview de Stéphanie du blog littéraire Sorbet Kiwi

Aujourd'hui, je suis ravie de partager avec vous l'interview de Stéphanie, charmante blogueuse littéraire, qui a chroniqué L'élève au coeur de sa réussite ici et La musique adoucit les moeurs ici. Elle est d'ailleurs la toute première (et pour l'instant la seule) à avoir chroniqué les deux ouvrages ! Mais attention.... plus pour longtemps !!!!! :) Au moins deux chroniqueuses sont en lice !


(Peinture originale de Serge Berrier).



Quels sont les auteurs qui t'ont le plus fait vibrer ?
Etant donné que je lis entre 100 et 150 romans par an, il y en a beaucoup ! Certainement Sarah Crossan avec son roman Inséparables. De manière générale, Colleen Hoover, Jojo Moyes et Lucinda Riley. Puis Caroline Laurent, lors de sa collaboration avec Evelyne Pisier sur Et soudain, la liberté. Rupi Kaur, bien sûr, avec son œuvre Lait et Miel. Enfin, pour citer un homme également, je dirais Arnaud Cathrine avec sa saga A la place du cœur.


Que recherches-tu quand tu lis un livre ?

Il me faut de la profondeur et des personnages travaillés. Bien sûr, cela dépend des phases. Parfois un petit roman léger comme Joyeux suicide et bonne année de Sophie de Villenoisy ou Pas si simple de Lucie Castel font beaucoup de bien, mais je ne les lis que lorsque j'ai besoin de complètement décompresser. En tout cas, si je n'arrive pas à m'attacher aux personnages, je n'accroche pas à l'histoire, en général.

As-tu des genres préférés ?
Absolument ! Le roman contemporain est le genre que je lis le plus, suivi de près par la romance.

Quel est ton top 5 des auteurs originaux
Déjà, clarifions original. C'est pour moi quelqu'un qui n'a pas peur de sortir des sentiers battus, qui va choisir des thématiques hors du commun ou difficiles, et les gérer avec brio.
En tout premier, j'ai envie de dire Jules Verne, parce que ses aventures sont incroyables et vraiment différentes. Que ce soit 20 000 lieues sous les mers, Le tour du monde en 80 jours ou encore Voyage au centre de la Terre, c'est particulier mais si prenant!
Arnaud Cathrine aussi qui nous parle des attentats, dans le genre jeunesse, avec A la place du cœur. Et c'est osé et pourtant tellement nécessaire.
Jojo Moyes également, plus particulièrement avec Avant toi ou Les yeux de Sophie, puisqu'elle aborde des sujets qui ne sont pas souvent traités dans les romans grand public, comme le suicide assisté ou la collaboration forcée lors de la première guerre mondiale. Comment ne pas citer Stephen King ? Je ne lis pas beaucoup de thrillers mais il en est certainement le maître et gère à la perfection ses personnages et les cadres qu'il met en place. Enfin, je vais finir avec Anita Diamant pour son roman La tente rouge, qui nous emmène au temps de la Bible, avec la fille de Jacob. Complètement inattendu !


Des auteurs essentiels (ceux que tout un chacun devrait lire) ?
Sans hésiter Lucinda Riley et Colleen Hoover. Leurs histoires sont toutes convaincantes, touchantes et elles savent m'émerveiller même dans la douleur qu'elles introduisent dans leurs récits.

Quelles serait ta définition d'un bon livre ?
Un bon livre serait pour moi un roman qui marque. Un de ceux dont l'histoire s’imprègne et nous colle à la peau. Je pense par exemple à la saga Millenium de Stieg Larsson, lue il y a des années et que je n'oublie pourtant pas. Et cela vaut aussi pour les romans que l'on aime peut-être moins sur le coup, mais qui finalement nous hantent. Comme La fille du train de Paula Hawkins, que je n'ai pas tellement apprécié sur le moment mais que je n'arrive simplement pas à oublier. Chaque détail est là, et c'est fort !


Quel est le livre qui t'a le plus fait rire ?

C'est impossible de dire lequel m'a le plus fait rire de tous ceux que j'ai lus dans ma vie. Il y en a tellement ! Mais dernièrement, c'est Une mère d'Alejandro Palomas qui est troublant d'humour !
Celui qui t'a le plus émue ?
Encore elle, mais ce serait Jamais Plus de Colleen Hoover. La note de l'auteure à la fin m'a touchée comme aucune autre


Celui que tu n'as pas pu terminer ?
Je n'ai pas réussi à terminer L'honneur de Preston de Mia Sheridan, malheureusement. Je n'ai pas accroché car il y a trop de pathos dans l'œuvre.

Un petit mot de la fin ?
Merci de m'avoir donné l'opportunité de m'exprimer et pour ses questions originales ! Et au plaisir de te relire !

Merci infiniment à toi de t’être livrée et rendez-vous fin 2018 avec Le Feu secret !



Pour retrouver Stéphanie : son blog