dimanche 25 mars 2018

Chronique -- Le Projet Traumaless de Philippe Mangion


Desription de l'éditeur
Brain Corp., société spécialisée dans les applications neuroscientifiques, prétend effacer en quelques semaines les traumatismes refoulés qui handicapent notre quotidien. Le projet Traumaless est lancé. Il s’appuie sur des corrections neuronales, pilotées par un algorithme d’Intelligence Artificielle. Le docteur Kaufman, psychanalyste et psychiatre à l’ancienne, est engagé, comme une centaine d’autres, pour évaluer minutieusement les candidats au traitement. Dans un premier temps enthousiaste, il devient un opposant à Brain Corp. après avoir découvert des effets secondaires sur la personnalité, en particulier la perte des émotions. Pour l’épauler dans son combat de résistance, il fait appel aux trois jeunes cobayes dont il avait la charge. Le roman est construit autour de ces trois personnages au destin hors norme. Il décrit leur évolution psychologique autant que les relations qui se nouent entre eux. Agnès est une artiste, dont le traitement perturbe l’inspiration. Victor est un surdoué empêtré dans l’obsession de trouver la théorie qui régit notre psychisme. Mehdi est un jeune délinquant aux rêves de Gatsby le magnifique. Les scientifiques qui les entourent ne sont pas remplis de certitudes, mais sont parfois dépassés par les enjeux politiques et économiques que suscite le projet.

L'auteur


C’est le personnage de John Fante, Arturo Bandini, qui m’a donné le déclic à l’âge de 23 ans.
Depuis, j'écris (presque) toutes les nuits, de minuit à 3 h du matin environ. J’ai une idée précise de la trame du roman en cours, j’en suis un fil conducteur. Les impressions récoltées, de ma vie ou des vies qui me sont racontées, de l’observation des autres, ressortent, triées par le grand lessivage de ma mémoire peu efficiente, souvent sous des formes inattendues.

Ma chronique

Le Projet Traumaless est avant tout un roman d’anticipation fascinant. Philippe Mangion, à travers l’histoire de personnages principaux et secondaires passionnants, très développés, nous livre une réflexion sur l’essence même de notre humanité dans un texte dans lequel les personnages centraux s’appuient sur les neurosciences, l’intelligence artificielle, la psychologie, la psychiatrie, la psychologie et de nombreuses autres sciences pour faire émerger un monde meilleur et pour contrer un danger qui pourrait mener le monde à sa perte. Les difficultés rencontrées par Agnès, Victor et Medhi ne peuvent laisser le lecteur de marbre et fonctionnent quasiment sur le mode cathartique en nous permettant de prendre conscience de notre chance (et je n’en dirai pas plus pour l’instant, afin de ne pas gâcher le plaisir des futurs lecteurs).
J’ai apprécié le ton sobre de ce texte, l’écriture fluide et directe, la réflexion déontologique, ethnologique ainsi que les nombreuses questions éthiques soulevées qui nous permettent de nous interroger sur le monde dans lequel nous vivons aussi, en perpétuel mouvement.



Un grand merci à Philippe pour ce formidable SP et la très sympathique dédicace !