dimanche 5 avril 2020

Interview auteure et chroniques : Cécile Blanche.

Interview auteure
Bonjour Cécile ! Quelle lectrice êtes-vous ?
Bonjour Marie,
Je suis une lectrice éclectique. Je lis beaucoup de littérature contemporaine, du feel good, du thriller, du roman historique, un peu de poésie, ainsi que des ouvrages de psychologie et de développement personnel.

Quelles sont vos principales influences ?
Mes lectures, bien sûr, mais aussi ce que je lis sur internet (un article de fait divers), mon vécu personnel et professionnel (je suis sophrologue et art-thérapeute), mes voyages, mes rêves (la nuit) . J’aime contempler, écouter et regarder.

Quand avez-vous commencé à écrire ?
J’écrivais par-ci par-là, mais surtout de la poésie et un journal intime depuis l’adolescence. J’ai commencé à écrire sérieusement début 2017. Il y a vraiment eu un avant et un après, concernant ce premier roman.

Quel retour de lecteur/lectrice vous a le plus émue ?
Les lectrices qui me disent qu’elles ont été embarquées, touchées et que cette lecture les a aidées, fait réfléchir dans leur propre processus , notamment de deuil. Et il y a aussi une lectrice étrangère qui m’a dit que mon roman était son 1er en français et qu’elle l’avait lu en une nuit. Là, je suis restée sans voix, et croyez-moi, c’est inhabituel, car j’ai de la répartie ;) Je pense aussi à une autre qui a lu mon recueil de nouvelles plusieurs fois tant elle l’a aimé.

Quand écrivez-vous ? Avez-vous un rituel d’écriture ? De petites manies d’auteure ?
J’écris avec un casque et de la musique dans les oreilles. Je crée ainsi ma bulle et peux écrire n’importe où et n’importe quand, car il est souvent difficile pour moi de m’isoler (j’ai trois enfants et pas de bureau à part !). J’adore écrire dans les cafés. J’ai même la chance d’avoir une amie dont la librairie fait aussi salon de thé où je vais me poser régulièrement pour écrire au milieu des livres, avec un bon thé (et des petits gâteaux !). Je commence par écrire sur papier dans des petits carnets (plan, idées en vrac, fiches personnages) puis j’écris sur ordinateur. Je ne me mets pas la pression à écrire tous les jours, mais j’essaie de garder une régularité pour ne pas m’éloigner de mon histoire, ne pas perdre le fil, que la matière reste vivante en moi. Un peu comme quand je reste plusieurs jours sans lire, je perds le fil, quand j’écris, j’ai besoin de rester en lien. Alors, les jours où je ne peux écrire, j’y pense, je prends des notes rapides si une idée me vient. Souvent, j’écoute une musique et une scène me vient, qui n’était évidemment pas du tout prévue. ;)


Quel a été votre plus grand bonheur littéraire ?
La rencontre avec mes lecteurs, à chaque fois, et le salon de Dunkerque où j’ai pu faire la connaissance de plusieurs auteures indépendantes ou éditées en maisons d’édition traditionnelles. Je me sens toujours très bien accueillie aussi par les libraires. En fait, mon bonheur, dans la vie tout court, c’est rencontrer les gens et créer des liens.

Pouvez-vous nous parler de vos livres ?
J’ai publié un premier roman (feel good) fin 2018 qui s’intitule « J’avais prévu autre chose... » C’est l’histoire de Chloé dont la vie et l’équilibre basculent après la perte de son amoureux. Elle avait tout prévu en fonction de lui. Alors elle sombre et se relève grâce à sa famille, ses amis et son métier d’écrivain. C’est l’histoire d’une résilience. Je vois tous les jours des gens qui croient que quand c’est la fin de quelque chose dans leur vie, c’est la fin de tout. Alors que souvent, c’est une opportunité de vivre autre chose ou autrement. C’est une histoire pleine d’émotion, mais pas triste. Chloé est un peu une Bridget Jones immature et gaffeuse, attachante, mais qui a besoin de se prendre en main et cet événement est justement l’occasion pour elle de puiser dans des ressources intérieures insoupçonnées jusque-là. Elle se relève et se révèle !
En 2019, j’ai publié un recueil de nouvelles intitulé « J’ai toujours rêvé ». Le fil conducteur de ce recueil, c’est la frontière entre le rêve et la réalité, ce qu’on imagine et ce qui est réel, ce qu’on raconte, se raconte. Le style ici est plus littéraire, parfois plus sombre aussi. Je me régale à manier l’art de la chute propre au style de la nouvelle. J‘ai même été lauréate pour l’une d’elle (« Comme dans un conte »).
Enfin, j’ai commencé à publier une collection de carnets pratiques de développement personnel intitulé « 12 Mois pour moi » début 2020. Un carnet et un thème par mois. Dans chaque carnet, vous trouvez toujours les mêmes ingrédients adaptés au thème traité : des citations et histoires à méditer, des méditations guidées (avec versions audio en écoute libre sur mon site) ainsi que des exercices d’écriture, de dessin et de collage à adapter selon votre envie ou besoin. Ceux-ci sont bien évidemment le fruit de mon expérience et de ma créativité en tant que thérapeute et animatrice d’ateliers de groupe. Je suis heureuse de pouvoir, par ce biais, partager mes outils et astuces avec un plus grand nombre de personnes.

Êtes-vous en train d’écrire un nouveau roman ?
J’ai écrit un second roman feel good qui est actuellement en phase de correction, dans les mains magiques de mes bêta lectrices. C’est encore une histoire de femme qui avance et grandit. Une histoire de perdre ses rêves de vue, les poursuivre ou les réinventer. C’est l’histoire d’une famille et des crises que chaque membre vit, qui bousculent toute la tribu.

Le mot de la fin ?
Merci infiniment, Marie, pour cette interview. C’est toujours un défi pour moi de parler de mes livres. J’aime tellement mes personnages que j’ai parfois peur que vous ne les aimiez pas autant que moi... Merci à la vie de m’offrir l’audace de cette nouvelle aventure d’auteure, parfois périlleuse qui me fait largement sortir de ma zone de confort, mais qui m’aide tellement à déployer mes ailes plus grand et plus loin encore ! J’espère simplement, à ma mesure et avec mes moyens, incarner et ouvrir le chemin de la confiance pour les autres, comme un prolongement des accompagnements que je propose à mon cabinet. Bel envol à tous et toutes !


Merci à vous Cécile !


Ma chronique du mois de Janvier, célébrer le Nouveau




Et si nous prenions soin de nous-même ? Cécile Blanche, sophrologue et art-thérapeute, partage dans ce premier carnet (il y en aura 12 en tout, un par mois) un condensé de conseils et de techniques pour nous aider à nous poser et penser à nous. Dans ce monde en crise, qui nous engloutit la plupart du temps, il nous faut apprendre à faire des pauses : ses carnets sont là pour nous y aider !

J’ai particulièrement apprécié les citations, la simplicité, les rituels, les histoires à méditer, les conseils pour intégrer le positif de l’année écoulée, pour élaborer une liste de souhaits et envies de la nouvelle année, en utilisant la méditation, l’art (en particulier le dessin), la création. Merci Cécile pour un premier opus très réussi !

Ma chronique du mois de février: Je M'aiMe




Un ouvrage à découvrir, deuxième tome d’une série de carnets pratiques qui font du bien, écrits par une sophrologue passionnée !
Un voyage au cœur de soi.
Être plus proche de soi-même, s’apprécier, reconnaître ses talents, et ainsi pouvoir s’ouvrir aux autres et donner en retour.
Un ouvrage qui propose des citations à méditer, des rituels pour aller plus loin (en particulier « Ma boîte à mots doux ») et des exercices manuels.
De nombreuses pistes, postures, exercices, qui nous poussent à ne plus nier, oublier, nos besoins, à ne plus nous malmener, à ne plus nous sous-estimer !
Pour prolonger l’expérience, écoutez les versions audio des visualisations sur les sites de l’auteure.
Merci infiniment, Cécile, pour ces ouvrages essentiels !

Ma chronique du mois de mars : Bas les masques !



Le concept : 12 carnets pour se ressourcer et penser à soi pendant 12 mois.
En mars, il est question réfléchir aux masques que l’on se compose dans nos sociétés du paraître et d’essayer de les faire tomber.
Un voyage passionnant qui nous aide à nous remettre en question, à aller plus loin dans la connaissance de soi, à travers des exercices simples, complets, complémentaires, pour toutes et tous !
En effet, il s’agit d’un guide, mais d’un guide non directif : vous pouvez étudier chaque partie lorsque vous en avez envie, ou en ressentez le besoin. Pas d’ordre préétabli, juste des outils utiles, simples et conviviaux, qui font appel en outre à notre créativité !
Merci infiniment, Cécile, pour ce petit bijou, pour votre confiance et votre bienveillance ! "

Aucun commentaire:

Publier un commentaire