dimanche 17 mars 2019

Chronique littéraire : Si je mens tu vas en enfer de Sarah Pinborough (Préludes)

Présentation

LISA
Brisée par un passé tragique, elle n'a d'autre rêve qu'une vie sans histoire, à l'abri des regards avec sa fille, Ava.

AVA
Quand l'adolescente sauve un petit garçon de la noyade, et qu'elle devient une héroïne locale, leur monde menace de s'effondrer.

MARILYN
Femme parfaite, mari parfait, maison parfaite et boulot idéal. Pourtant, lorsque la vie de sa meilleure amie, Lisa, est sur le point de s'écrouler, la sienne bascule.
Un instant aura suffi à bouleverser l'existence de ces trois femmes. Il y a des secrets qu'il vaudrait mieux ne jamais voir ressurgir. Et des fautes qu'on ne peut pas oublier.


L’auteure



Sarah Pinborough est une romancière britannique de fantasy et d'horreur.
Son père étant diplomate, elle a beaucoup voyagé dans le Moyen-Orient. De l'âge de 8 ans jusqu'à se majorité, elle est restée en internat. Elle raconte que cela a beaucoup influencé sa manière d'écrire.
Elle a commencé à écrire des romans alors qu'elle était enseignante au collège.
Sarah Pinborough a écrit de la fantasy pour la jeunesse, sous le nom de Sarah Silverwood, et a travaillé pour la BBC.
"The Language of Dying" (2009) a obtenu le prix British Fantasy du meilleur roman court 2010.


Notre chronique
Ce roman choral très fort nous pousse dans nos retranchements, nous donne à voir l’horreur, la monstruosité même si… les monstres ne sont pas ceux que l’on croit !
Le lecteur est amené à revoir ses jugements au fur et à mesure qu’il tourne les pages et à comprendre l’importance du pardon, de l’amour, de l’amitié (la vraie) et de la solidarité.
Les personnages sont très bien campés et énigmatiques (nous ne découvrons le fin mot de l’histoire et surtout de leurs histoires qu’à la fin du récit), ce qui permet au lecteur de s’attacher à ces personnalités qui ont toutes souffert dans ce thriller où se côtoient rédemption et vengeance.
La narration est particulièrement réussie avec de multiples points de vue, ellipses, prolepses et analepses, et une déconstruction complète du récit alors que justement les personnages principaux tentent de se reconstruire ! Un parfait exemple de fond et forme qui s’épousent admirablement.
Les thèmes de la folie et des secrets sont également récurrents dans ce thriller psychologique implacable, que vous ne pourrez pas poser, une fois commencé ! 

Interview de l’auteure (à venir, en anglais).


6 commentaires:

  1. Un bon moment de lecture donc ! ce n'est pas trop mon style mais j'entends beaucoup de bien des livres de cette auteure

    RépondreSupprimer
  2. Je ne sais pas si je lirai ce livre, mais j'aime beaucoup la couverture.

    RépondreSupprimer
  3. C'est une auteure exceptionnelle, elle a beaucoup de talent ! Je n'ai pas encore lu celui-là, mais tu me fais très envie 😃

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est excellent ! C'est le premier que je lis mais je vais me procurer les autres en anglais ;)
      bises

      Supprimer